La vape peut-elle être prescrite par un médecin ou un tabacologue ?

Médecin et cigarette électronique

Plusieurs études ont déjà confirmé l’efficacité de l’e-cig dans un processus de sevrage tabagique. Ce doute étant levé, on est en droit de se demander si ce produit peut désormais faire l’objet d’une prescription médicale. On en parle dans cet article.

La cigarette électronique et le sevrage tabagique

La fumée du tabac contient plus de 700 000 produits chimiques dont 70 sont connus comme étant cancérigènes. Première cause de mortalité évitable en France, le tabac tue vingt fois plus que les accidents de circulation. Chaque année plus de 73 000 personnes meurent du tabagisme et plus de 2 500 personnes meurent parce qu’ils ont été exposés à de la fumée secondaire.

La vape, ou cigarette électronique peut constituer un outil d’aide au sevrage de seconde zone. De par sa reprise quasi-identique des sensations de la cigarette classique, elle a déjà aidé des centaines de milliers de personnes à abandonner la cigarette ou à en réduire la consommation. Si elle n’est pas officiellement reconnue comme un substitut tabagique, l’e-cig convainc déjà certains grands noms de la Santé, tant en France que dans le monde.

La vape, objet d’ordonnance ?

Si le doute quant à l’efficacité de l’e-cig à aider au sevrage tabagique n’a plus raison de persister, l’utilisation de la cigarette électronique reste très controversée dans la communauté médicale. En fait, les données à long terme sur la sécurité du consommateur font défaut. Les données existence ne font état que de ce que ce produit est plusieurs moins dangereux que la cigarette.

Les cigarettes électroniques ne peuvent donc pas encore être prescrites par un professionnel de santé. Elles ne font aucunement l’objet d’une autorisation d’emploi comme traitement médical. Pour rappel, la commission européenne avait proposé que les cigarettes électroniques soient considérées comme des médicaments et vendues en pharmacie. Par le vote d’une directive, les eurodéputés ont refusé cette proposition. Aussi, aux Etats-Unis, le produit ne fait pas encore l’objet de règlementation.

Les patients souhaitant donc utiliser la vape devront l’acheter  eux-mêmes dans les boutiques spécialisées ou chez les buralistes. Cependant, si vous pensez en faire usage, informez votre équipe de soignants ; ils sauront vous accompagner.

Que retenir ? La cigarette électronique a déjà fait ses preuves dans un processus de sevrage à la cigarette classique. Cependant, le produit n’est pas accepté cliniquement et n’est donc pas encore susceptible d’être prescrit par un professionnel de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *