Un pneumologue a-t-il le droit de conseiller l’utilisation de la cigarette électronique ?

pneumologue et cigarette electronique

Les soucis de santé créés par la consommation de la cigarette sont nombreux et très graves. Afin de trouver des alternatives efficaces, le recours à la cigarette électronique est de plus en plus conseillée. Cependant, est-il judicieux que tout praticien médical, et plus particulièrement un pneumologue en conseille l’utilisation ? Nous répondons à cette question dans le présent article.

La cigarette électronique : Moyen par excellence pour stopper l’addiction à la cigarette classique

Le e-cig est un moyen efficace pour stopper la cigarette classique. Tout d’abord, le geste reste toujours le même qu’avec la cigarette classique. Il n’y aura donc pas un changement d’habitude. Il s’agit là d’un des réels avantages que présente la cigarette électronique. 

Ensuite, il faut dire que la quantité de nicotine peut varier selon vos envies. Il suffit de régler la dose qui vous semble nécessaire afin de ne plus ressentir la sensation de manque. Il est donc évident que cette technique vous offre déjà plus de garanties que les autres. Pouvoir solutionner la sensation de manque est bel et bien un réel souci dans le processus d’arrêt du tabac.

Déjà, vous vapotez selon le parfum de votre choix et mieux encore, vous avez la possibilité d’économiser. En effet, opter pour une cigarette électronique est un soulagement pour les finances. 

Enfin, il faut dire qu’il n’y a pas de combustion avec la cigarette électronique, contrairement à celle classique. Le principe du ecig consiste à vaporiser un e-liquide. Celui-ci est composé de glycérine végétal, de propylène glycol et d’arômes. La nicotine est ajoutée uniquement selon les appréciations.

Avis médical sur la cigarette électronique 

Pour beaucoup, la cigarette électronique est idéale. Cependant il est important de recueillir l’avis des professionnels de santé.

Pour le psychiatre Keith Ablow, la cigarette électronique est le moyen idéal pour stopper son addiction. D’ailleurs, elle est moins nocive et offre un taux de réussite allant jusqu’à 45%. C’est le meilleur taux de réussite parmi les divers substituts nicotiniques. Le Dr Keith Ablow décrit le ecig comme un excellent outil de sevrage tabagique dans une nouvelle médicales pour Fox News.

Une recommandation plus ou moins évidente au vu du fonctionnement et des avantages présentés par ce substitut nicotinique. Par dessus tout, il y a une certaine liberté pour le vapoteur. La méthode n’est donc pas contraignante comparativement à d’autres qui présentent bien de limites.

La prescription par un pneumologue : Possible 

En effet, les dégâts de la cigarette classique sont bien plus conséquents que ce qui est imaginé. Ainsi, la solution est de recourir à un moyen réduisant les dégâts. La cigarette électronique est donc le seul moyen pour la circonstance. 

Pour le Dr Granger, spécialiste pneumologue, le vapotage est une véritable alternative dans le processus d’arrêt du tabac. Il le confirme en présentant les différents effets néfastes de la cigarette classique et les atténuations offertes par le e-cig. 

64% des patients ayant essayé la cigarette électronique ont vu leur consommation de cigarette classique se réduire considérablement. Un pneumologue peut donc conseiller aisément la cigarette électronique.

Enfin, Bertrand Dautzenberg, professeur de pneumologie à l’université Pierre-et-Marie-Curie, pneumologue à La Pitié-Salpêtrière (Paris) et président de l’Office français de prévention du tabagisme (OFT) est un ferveur défenseur de la vape comme moyen de stopper son addiction tabagique. Poursuivez votre lecture sur le sujet par cet article paru sur le Monde en 2014 mais toujours d’actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *